Panier 0

Journal et lettres inédits (1789-1830) La voix de la légende

Ce n’est pas un ouvrage que j’écris : c’est un miroir que je promène et je me borne à rapporter ce qu’il retrace.

MAXIMIEN LAMARQUE

La chute définitive de Napoléon en 1815 avait mis fin à la carrière militaire du général Lamarque. Peinant à trouver sa place dans une France de la Restauration désormais en paix, il se réfugie dans l’écriture d’un journal qu’il tient presque au jour le jour entre 1821 et 1826. Ce récit est d’autant plus intéressant qu’il constitue un rare témoignage sur la réinsertion des officiers de l’armée napoléonienne dans une société du XIXe siècle post-impériale. Parce qu’il est une personnalité appréciée du Tout-Paris et qu’il excelle dans l’art de la conversation, Lamarque a ses entrées dans les salons de l’opposition, véritables antichambres du pouvoir, où il côtoie les personnalités politiques, militaires et littéraires de son époque. Observateur de ses contemporains, il livre une série de portraits à la fois féroces et caustiques sur le personnel politique royaliste mais aussi sur les anciens dignitaires impériaux, l’amenant à se souvenir des faits marquants de son ancienne vie militaire et à se montrer le défenseur intransigeant de la gloire napoléonienne. Par la diversité des aspects et l’originalité des points de vue offerts par son Journal inédit, la personnalité de ce Gascon méritait ainsi d’être redécouverte.

 

Lorsqu’il effectue des recherches sur un personnage, l’historien traque la moindre archive, la moindre source pour essayer de rassembler les morceaux d’un puzzle dont il n’a pas toujours toutes les pièces. Comme beaucoup de personnes de son époque, le général Lamarque a laissé un témoignage sur son temps mais qui aurait été probablement différent si sa famille et les ayants-droit n’avaient pas pris soin d’ajouter, d’expurger ou de modifier des passages sensibles. Cette nouvelle édition a voulu revenir au texte originel pour lui redonner toute sa force en l’accompagnant d’un appareil critique. Par la diversité des sujets abordés et l’originalité de ses points de vue, le Journal de Lamarque méritait ainsi d’être redécouvert. Loin de « la noble poussière du champ de bataille » de l’Empire, c’est « une halte dans la boue » de la Restauration que le Général nous invite à parcourir, une période qui, sur certains aspects, ressemble à s’y méprendre à la nôtre.

25,00

Poids 1100 g
Auteurs

Nombre de Pages

654

Publication

2018

Numéro ISBN

979-10-93661-08-7

Journal et lettres inédits : sommaire

Préface

Présentation du Journal

Chapitre I – La mort de Napoléon. Influence de cet événement. Deux opinions sur Louis XVIII. Anecdotes. Le prince Croquignolet. Organisation de l’armée. Dîner chez le général Sébastiani. Modération. Las Cases. Les cinq hypothèses. Le vicomte d’Arlincourt. Des espérances et des imprudences. Versailles et les rats.

Chapitre II – De la famille de Napoléon. De l’Espagne. De l’importance d’une capitale. De la tentative du général Berton. Du maréchal Soult et du tableau de l’Assomption. Profession de foi. Anecdotes. De la séance du 19 mars. Foy, MM. Sébastiani et Lainé. L’opinion et l’organisation. Des Piémontais. Anecdotes.

Chapitre III – Joseph Bonaparte. M. Say. Sur l’état de l’Angleterre. Cambacérès. Ce que craignait Napoléon. Les coupables du 3 nivôse. Guerre entre les Russes et les Turcs. Le cimetière du Père-Lachaise. Les aveux de M. Dudon.

Chapitre IV – M. de Clermont-Tonnerre. De l’aristocratie et de la démocratie. M. Dubois, révélations. L’histoire de Paris. Saint-Cloud. Le général Moreau. Prédication de l’abbé Desmazures. Le salon de 1822. L’abbé Sieyès. Le mémorial de Sainte-Hélène. Des talents et des qualités militaires. De la Chambre des Pairs. D’une véritable Chambre des Pairs. Respect de M. de Talleyrand pour la puissance des chambres.

Chapitre V – De la fausseté des calculs politiques. La Malmaison. La prédiction. Les deux décrets. La prise de Fontarabie. Les élections de 1822. Anecdotes. Le maréchal Lefèbvre. Administration de Napoléon. Salon d’Horace Vernet. Des tableaux de batailles. M. Laffitte. Adieux à Paris.

Chapitre VI – Le comte de Beaumont-Brivezac. Bordeaux en 1822. La Fête-Dieu. L’abbé Frayssinous. Regulus par Lucien Arnault. Acte d’accusation du général Berton. Mort de lord Londonderry. Des talents militaires de lord Wellington. Quelques questions au maréchal Soult sur sa dernière campagne. Condamnations. Exécution du général Berton et du lieutenant-colonel Caron. Mémoire de M. de Blacas. Les statues. Étienne Canaris.

Chapitre VII – On-dit, intrigues, projets. Ipsiboé. Le terrassier de M. de Montaran. La guerre d’Espagne en 1823. M. Bérenger, conseiller d’Etat. Les craintes du duc d’Orléans. L’avalanche. L’enfer. L’exclusion de Manuel. Le comte Sébastiani. Les espérances.

Chapitre VIII – Le 21 mars 1815. La maréchal Ney. Des Russes et de leur liberté. Mirabeau. L’odyssée de Louis XVIII. Des opinions et des projets de Soult en 1823. Le premier coup de canon. Dîner chez M. de Talleyrand. Saliceti. Les Napolitains. Sicignano. Les brigands des Calabres. Ronco.

Chapitre IX – Proclamation de Paul-Louis Courier. Dilapidations. M. Ader. Physionomie de nos cercles. MM. Jouy et Jay à Sainte-Pélagie. Le général Bonnaire. Anecdotes. M. Koechlin. Mort du maréchal Davout.

Chapitre X – Le baron de Damas. Mort de Cambacérès. Charles X : ordonnance de retraite. L’indemnité. L’abbé Guillon. L’anniversaire du 21 janvier. La duchesse de Vicence. Le médecin Koreff. Madame de Krüdener. Influence du clergé. Le curé du maréchal Molitor. État de la Russie à la mort d’Alexandre. Mort du maréchal Suchet. Bons conseils de M. de Chateaubriand. Le refus.

Notes sur mon voyage à Londres (1826)

Lettres à Mlle Lucile Sauvan (1815-1830)

Chronologie

Prospectus de 1834

Index