Panier 0
vins_durant_occupation

Les vins de Bordeaux à l’épreuve de la seconde guerre mondiale

UNE FILIÈRE ET UNE SOCIÉTÉ FACE À LA GUERRE, L’OCCUPATION ET L’ÉPURATION

Est-il nécessaire de souligner l’importance déterminante du vin et du vignoble bordelais dans le destin économique de la Gironde ? Par les soins qu’ils nécessitent, par les activités qu’ils favorisent, par les débouchés qu’ils créent, peut-être même par le réconfort ou le plaisir qu’ils procurent, les vins de Bordeaux mettent en mouvement l’ensemble d’un territoire, en même temps qu’ils marquent de leur empreinte les pratiques sociales, culturelles, voire politiques de toute une société. Rares sont les Girondins qui, d’une manière ou d’une autre, n’y sont pas attachés… En 1941, le préfet François Pierre-Alype n’avoue-t-il pas, dans l’un de ses rapports, que « le vin rouge est le beefsteak liquide » de la population ?

De ce point de vue, la guerre et l’occupation, qui surviennent après la grave crise viticole de l’Entre-deux-guerres, ne peuvent avoir que des effets immédiats et redoutables. Les restrictions, les réquisitions, les destructions, voire les spoliations, sont d’authentiques épreuves pour les acteurs et les métiers de la vigne et du vin de Bordeaux, qui n’ont d’autres choix que de s’y adapter…

25,00

Poids 900 g
Auteurs

Sébastien Durand

Publication

2017

Numéro ISBN

979-10-93661-05-6

Nombre de Pages

428

Les vins de Bordeaux à l’épreuve de la seconde guerre mondiale : sommaire

Introduction

Partie I – Les vins de Bordeaux face au régime de Vichy : positionnements et stratégies

Partie II – Vicissitudes et mutations des métiers du vin sous l’Occupation

Partie III – Les vins de Bordeaux et les occupants : contraintes et adaptations

Partie IV – L’épuration de la filière vitivinicole,  une épuration « manquée »

Conclusion

Archives et sources imprimées

Bibliographie sélective

Index des noms et des entreprises

Liste des tableaux

Table des figures